À la découverte des vins de Fronton et de la Négrette !

Par : | 4 Commentaires | On : 5 septembre 2017 | Catégorie : Bonnes adresses, En France, Restaurants, Voyage

Vins de Fronton ou Pinot Saint George
Print Friendly, PDF & Email

Vous l’avez vu sur les réseaux sociaux : je suis partie en blog trip dans le coin de Toulouse au mois de juillet ! L’occasion  pour moi de partir à la découverte des vins de Fronton car ne soyons pas chauvins : il n’y a pas du bons vins qu’en Alsace. 😉 Un 1er blog trip que je ne suis pas prête d’oublier : de belles découvertes, de belles rencontres (Dorian notamment que je suis depuis un moment sur la toile), de bons restaurants, du bons vins… Bref : le paradis sur terre ! J’y étais d’ailleurs avec mes deux acolytes (et non pas alcooliques  😆 ) Sandra & Réjane. C’est là que l’ambiance « colonie de vacances » prend tout son sens , pas vrai Benjamin ? 😉

Réjane Adeline Sandra (blogueuses Strasbourg)

À gauche Réjane. À droite, Sandra.

Fronton, ses vignobles et ses vignerons

Je n’avais jamais entendu parler des vins de Fronton avant ce petit tour dans le sud-ouest de la France (ma région de cœur). Les 2400 hectares qui constituent cette appellation ont une petite particularité car on y cultive un cépage rare (et parfois méconnu) : la Négrette (appelée aussi Pinot-St-George). Deux choses caractérisent ce cépage : sa couleurs noire et ses arômes de fruits noirs, de violette, de fruits rouges, de réglisse ou encore de notes poivrées. 

Raisin de Fronton

Ce qu’il faut retenir :

  • La Négrette doit être majoritaire dans l’assemblage final du vin pour avoir le droit à l’appellation « AOP Fronton ».
  • Ils sont environ 40 vignerons indépendants à produire du vin de Frontons (dont une dizaine qui font du vin bio).
  • La production annuelle s’élève à 65 000 hl par an (35% de vin rosé, 65% de vin rouge).
  • Vendanger la nuit ou très tôt le matin c’est tip top pour le raisin. 
  • Le rosé n’est pas un assemblage de vin rouge et de vin blanc contrairement aux idées reçues. Sa couleur est le résultat d’un temps de macération plus ou moins longue du raisin dans la cuve. 

Vignes vin de Fronton

On a eu l’occasion de visiter pas mal de domaines et de rencontrer une dizaines de vignerons tous aussi passionnés les uns que les autres. Ils parlent de leur métier, pourtant pas toujours facile, avec beaucoup de passion et de bienveillance. Pour certain, il s’agit d’une entreprise familiale qu’ils ont repris. Pour d’autre, cette passion du vin est né bien plus tard. Comme quoi, des reconversions il y en a dans tous les domaines. 🙂 On a également fait de jolies découvertes en matière de vins. Moi qui débute dans mon appréciation du vin rouge j’ai pu trouver chaussures à mon pied. 

Durant ce périple nous avons aussi eu l’occasion de : 

  • Dîner dans un chai, une expérience unique.

Diner dans un chai

  • Faire un atelier assemblage, avec plus ou moins de succès. Promis, je ne me reconvertirai pas dans le vin. 😆 

  • Faire une balade gourmande à Toulouse avec une halte dans l’un des plus prestigieux marchés de France : le marché couvert de la place Victor Hugo, présent depuis 125 ans. 

  • Faire la rencontre de François Bourgon (MOF fromager-affineur). Plus de 500 références de fromages dont le Ficu, un délicieux fromage de chèvre enroulé dans des feuilles de figuier. 

Visite de Montauban place

  • Voir un Wine Truck rose

Wne truck vins de Fronton

De belles tables à Toulouse

J’ai également fait la découverte de très belles tables. Dont un gros coup de cœur. Suspens! 

  • La Pente Douce, un lieu d’exception, mon coup de cœur. Le cadre y est magique, la cuisine raffinée et les assiettes magnifiques. Les plats sont étonnants, savoureux et le rapport qualité-prix est dingue. Si je retourne à Toulouse avec avec ma moitié, je serai obligée de lui faire découvrir cette adresse.
  • Le PY-R, un restaurant étoilé tenu par le jeune chef Pierre Lambinon.

  • Le J’GO, un lieu atypique. Nous n’avons pas eu l’occasion d’y déjeuner mais d’y boire du vin de Fronton, ça oui! (avec modération bien sûr!). Leur philosophie? Mettre en avant les producteurs de la région que ce soit pour le vin, les légumes ou la viande. Tout ce que j’aime! Les pièces de viande que vous mangez au restaurant sont disponibles en vente à la boucherie. La particularité de ce lieu? C’est gigantesque! Une grande salle de restaurant, 2 bars, 2 terrasses et 1 bar cubain. Rien que ça!

Vins de frontons jgo bar restaurant Toulouse

Un grand merci à Benjamin, Marie & Sandrine pour ces jolies découvertes! Un blog trip au top avec une ambiance de folie… 🙂

Blogueurs France a la découverte des vins de fronton

De gauche à droite et de haut en bas : Dorian, Alexandra, Réjane, Carine, Alexandra, Christelle, Sandra, Claude alias Mamina, Benjamin, Thierry, Philippe Cauvin du Château La Colombière

Opt In Image
Vous aimez mes recettes et mes articles ?

Abonnez-vous à ma newsletter pour ne plus rien rater ! (1 mail/semaine)

Commentaire (4)

  1. publié par Daniel Scherer sur 12 septembre 2017

    Bonjour , super tes recettes et aussi tes escapades dans la France entière . Je suis avec beaucoup de plaisir tes sujets et tes récits , et j’avoue moi non plus je ne connaissais pas ce vignoble et tous ces vins , j’espère pouvoir te lire encore longtemps et de profiter des lumineuses recettes que tu distille avec amour . Bonne continuation , et gros bisous à vous tous ,
    Dany ,

    • publié par Adeline sur 17 septembre 2017

      Merci pour ton commentaire Dany ça fait super plaisir 🙂

  2. publié par Cauvin sur 6 septembre 2017

    Le vigneron en bas à droite de la photo de Groupe : Philippe Cauvin, Château La Colombière
    Merci ! 😉

    • publié par Adeline sur 7 septembre 2017

      J’étais sûre que l’énigme finirait par se résoudre! 🙂 J’ai une mémoire de poisson rouge (encore plus quand il s’agit des noms et prénoms…) 😉 Merci pour le commentaire, j’ai modifié l’intitulé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

52 Partages
Partagez51
Enregistrer1
+1
Tweetez