Objectif zéro-déachet Astuces Bilan Conseils

Objectif zéro-déchet : bilan, alternatives, conseils

Vous le savez, j’ai progressivement mis en place des alternatives zéro-déchet à la maison. Ça a commencé par la cuisine avec des choses très simples comme réduire au maximum le gaspillage alimentaire (même s’il était déjà très rare à la maison). J’ai ensuite mis en place les achats en vrac, commencé à trouver des alternatives (maison ou non) aux produits ménagers puis remplacé mes cosmétiques par des produits naturels. Cette année, je me suis également mise aux conserves maison et au seconde-main (les achats d’occasion) dès que c’est possible.

Rassurez-vous, je n’ai pas fait tout ça d’un coup! J’ai commencé il y a environ 4/5 ans, suite à la lecture du livre Zéro-Déchet de Béa Johnson (comme beaucoup de personnes). Puis j’ai poursuivi mon petit bout de chemin, dans mon coin… 🙂 Aujourd’hui, je pense qu’il est important de partager nos conseils et astuces sur le sujet. La terre en a réellement besoin (et nous aussi!). Bref, je suis loin d’être parfaite et également loin de l’objectif zéro-déchet. Ce n’est d’ailleurs pas vraiment mon objectif. Je m’oriente plus vers une consommation éco-responsable. 🙂

J’ai commencé à suivre le MOOC Zéro-Déchet de l’Université Colibri. Durant cette formation en ligne, il y avait un exercice qui consistait à noter tout ce que l’on jetait pendant 24h. Je trouvais l’exercice très sympa! Finalement, jeter est devenu un geste tellement banal qu’on n’en prend même plus conscience quand on le fait. J’ai donc décidé de réaliser ce défi et de le faire sur une semaine complète. L’occasion de voir ce que je jetais encore dans ma poubelle (que ce soit recyclable… ou non!). Découvrons-ça ensemble, en vidéo!

Nous avons jeter 1,5 kg de déchets en une semaine!

Ça me parait énorme et en même temps… 1,5 kg de déchets, c’est ce que jetterait une seule personne chaque jour. On ne s’en sort donc pas si mal puisque nous avons de notre côté jeté 1,5 kg de déchets (dont 260 g destiné à la poubelle, le reste c’était du recyclable), à deux, durant une semaine complète. Ça prouve aussi que les habitudes et alternatives zéro-déchet que nous avons décidé de mettre en place portent leur fruit! 🙂 On me dit parfois que ce que nous faisons ne représente qu’une goutte d’eau dans l’océan. Mais imaginez-vous si tout le monde faisait un petit quelque chose pour la planète… Ce serait énorme! 🙂

Kelingking Beach Nusa Penida Bali

« Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas »

Pour réussir à réduire un peu nos déchets, nous avons progressivement remplacé les produits emballés dans du plastique par des produits emballés dans des emballages recyclables. Ensuite, on a essayé de trouvé des alternatives pour trouver ces mêmes produits sans emballages. La plupart du temps, l’emballage est superflus, n’a aucune utilité et finira en moins de deux à la poubelle. N’oublions pas qu’un emballage, même recyclable, reste un déchet. Quand on peut l’éviter, autant le faire pas vrai? 🙂

Bien sûr, ce n’est pas toujours facile et je dois moi-même parfois acheter (pour x ou y raison) des produits emballés. Il n’est pas forcément facile de toujours trouver des alternatives zéro-déchet à nos produits. Petit à petit, ça se diversifie, pour mon plus grand plaisir!

À toi de jouer!

Je vous propose de noter tout ce que vous jetez à la poubelle durant 24h. Une bonne occasion de mesurer l’impact de votre consommation sur la planète et surtout d’en prendre conscience. Comme je le disais plus haut : on jette tous à la poubelle sans en avoir réellement conscience. C’est finalement un bon moyen d’être dans l’instant présent et de prendre conscience des choses. À vous de voir ensuite s’il y a des choses sur lesquelles vous avez envie de travailler… ou pas! N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire avec nous et à nous parler de vos alternatives zéro-déchet déjà en place ou à venir. En attendant, je vais vous présenter les miennes!

Mes alternatives zéro-déchet

Je vais vous présenter ici quelques alternatives zéro-déchet que nous avons choisi à la maison. Bien sûr, la liste n’est pas exhaustive et elle s’allonge régulièrement. Ça vous aidera cependant à faire vos premiers pas dans un mode de vie plus éco-responsable. 🙂

  • Opter pour des produits ménagers en vrac ou les faire maison. De mon côté, j’utilise principalement le savon de Marseille (pour faire ma lessive et ma vaisselle), le savon noir pour le sol et le vinaigre blanc/bicarbonate de soude pour quasiment tout le reste. Je fais même mes pastilles pour le lave-vaisselle maintenant et elles sont top (et me coûtent bien moins cher).
  • Remplacer progressivement vos produits d’hygiènes par des cosmétiques solide/naturels. Meilleur pour l’environnement et pour votre santé. 😉
  • Privilégier les emballages en verre (de préférence consigné) ou encore mieux : apportez vos propres contenants quand c’est possible. Comment savoir si ça l’est? Il suffit de poser la question à votre commerçant. J’ai, de cette manière, pu acheter des chocolats chez mon boulanger-pâtissier dans mon propre bocal. La boulangère a même mis mon pain dans mon sac à pain.
  • Prendre l’habitude de fréquenter les marchés locaux (où les fruits et légumes ne sont pas emballés).
  • Essayer d’éviter les livraisons à domicile quand c’est possible. C’est ce qui a clairement pesé dans ma balance puisque j’ai reçu, durant le défi, une livraison de croquettes pour mon chat. Les emballages de cette livraison représentent la moitié du poids de mes déchets sur la semaine complète!
  • Éviter les produits à usage unique qu’on ira remplacer par des produits réutilisables. Ex: tapis de cuisson réutilisable au lieu de papier sulfurisé, serviette en tissu au lieu de serviettes jetable en papier, brosse à vaisselle au lieu d’une éponge classique, capsule à café réutilisable au lieu d’une capsule à usage unique.
  • Penser à emporter un sac en tissu avec soi pour éviter les sachets en plastiques ou en papier.
  • Mettre un stop pub sur sa boite aux lettres pour éviter les prospectus et publicités en tout genre (que vous pouvez toujours consulter en ligne si besoin). On jetterait 30 kg de papier par an par foyer, c’est assez énorme.
  • Favoriser le seconde-main (achat d’occasion) quand c’est possible et acheter quelque chose uniquement quand on en a vraiment besoin ou très envie (cf. la règle des 5 R : Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Rendre à la terre (composter)).

Petit à petit l’oiseau fait son nid!

N’oubliez pas d’être indulgent(e) avec vous-même et soyez fière de chaque effort que vous allez faire. La terre n’a pas besoin de quelques personnes parfaites mais de beaucoup de personnes qui font de leur mieux! Pour terminer cet article, j’avais envie de vous parler de la célèbre légende du colibri (par Pierre Rabhi).

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !« 

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

Objectif zéro-déchet Pinterest

Commentaires (2)

  • Alexandra (presque) bonne à marier

    Salut Adeline, merci pour ton article et tes super conseils !!! Chez nous aussi on est attentifs et on limite au max, malheureusement les couches de mon Chéri-chou explosent les compteurs… autant pour moi-même je suis passée à la cup (il y a 3 ans, un bonheur !), autant pour mon Chéri j’ai opté pour des super couches fabriquées non loin de chez moi dans les Vosges… et n’ai pas le courage de me lancer dans les lavables. Y a plus qu’à le mettre rapidement sur le pot 😀 (et désolée pour la comparaison couches culottes et protections hygiéniques, je fais bien la différence haha )

    • Adeline

      Salut Alexandra! Merci beaucoup pour ton retour d’expérience. De mon côté, cup aussi et j’avoue que c’est trop top. Pour les couches lavables je peux comprendre, c’est une organisation (il parait). Opter pour des couches fabriquées en local c’est déjà génial!! Je ne savais même pas que ça existait! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Mot de passe oublié

Aenean Phasellus tempus efficitur. ipsum Praesent elementum venenatis Nullam lectus id fringilla