Conserves et bocaux maison astuces conseils stérilisation recette

Comment faire des conserves et bocaux maison : astuces et conseils

Vous avez peut-être suivi cette nouveauté : je me suis ENFIN mise aux conserves et bocaux maison! J’avais cette envie depuis bien longtemps mais j’attendais d’avoir un jardin pour m’y mettre. Je n’ai toujours pas de jardin mais que cela ne tienne : j’ai décidé de m’y mettre quand même!

Les conserves et bocaux maison, je connais bien. J’ai vu ma mère en faire en pagaille lorsque j’étais petite. Du pâté, aux saucisses en passant par les confitures et les plats mijotés… Elle a un peu tout testé et c’est aussi grâce à son expertise que je peux vous donner des conseils avisés! 🙂 #mercimaman

PS : Je vous donne ici les règles sanitairement validées et acceptables pour vous éviter tout risque de contamination. Chacun fera ensuite ce qui lui chante dans sa cuisine mais ici je me dois de vous donner les VRAIES règles. 😉

Les conserves et bocaux maison

Il existe plusieurs méthode de conservation des aliments. L’une d’entre elles consistent à les mettre en bocal ou conserve. L’étape qui fait souvent peur : la stérilisation. Et pourtant, en suivant mes conseils, vous ne devriez pas rencontrer de problème. Une stérilisation bien menée à 99% de chance de réussir. Les personnes ayant eu de mauvaises expériences n’ont souvent pas suivi les conseils de base (ou n’ont tout simplement pas reçues les bons conseils).

Sauce tomate maison recette facile

Faire des conserves et bocaux maison, c’est facile?

Il n’y a absolument rien de compliqué ! Ça demande simplement quelques recherches et les bonnes astuces. Bonne nouvelle, j’ai fait le travail pour vous, cet article devrait vous être d’une grande aide! Je vous propose d’ailleurs de me poser toutes vos questions en commentaire et mettrai en place une FAQ (foire aux questions) en place très bientôt!

Comment choisir ses bocaux?

On me demande souvent si on peut réutiliser les pots à confiture vides du commerce. Je sais que beaucoup de personne le font. Cela dit, pour assurer sa production et être sûr(e)s qu’il n’y aura aucun soucis au niveau de la stérilisation : je vous conseille vivement d’utiliser des bocaux et pots dédiés à la stérilisation et/ou d’investir dans des couvercles neufs twist-off avec FLIP compatibles.

Crédit photo : Apiculture

Je viens de parler un peu chinois pour vous non? 😉 Les couvercles twist-off sont les couvercles que vous avez l’habitude de voir sur vos pots achetés dans le commerce. Le couvercle twist-off FLIP est munie d’un petit point de contrôle au centre de la capsule qui permet de vérifier que la stérilisation a bien été menée. Si c’est le cas, l’indicateur est tourné vers l’intérieur du pot. Pratique non?

Personnellement, j’utilise des bocaux en verre compatibles avec des rondelles en caoutchouc que j’achète neufs ou chinés en brocante (les bocaux, pas les rondelles) quand c’est « la saison »! Je vous conseille d’utiliser des bocaux de 0,75L voir 0.50L max si vous n’avez pas de stérilisateur. Sinon, ça va être galère de les rentrer dans votre casserole.

Courgettes marinées mozzarella basilic ail

Comment stériliser ses bocaux à la maison?

L’étape tant attendue, pas vrai?! Tout d’abord, savez-vous en quoi consiste la stérilisation? Cette méthode consiste à soumettre les aliments à une température supérieure à 90°C dans le but de détruire les micro-organismes contenus dans les fruits et les légumes. Le temps de stérilisation varie en fonction de l’aliment mais la température reste la même. Vous n’avez pas de thermomètre? Pas de panique! L’eau bout à une température de 100° (si vous ne vivez pas en haute altitude en tout cas ^^). Durant la stérilisation, il vous suffira de maintenir l’ébullition et ce, durant toute la durée de stérilisation.

En lisant ce paragraphe, vous comprendrez donc que retourner un pot après remplissage dans l’espoir de le stériliser… C’est une idée reçue! « Mais ça marche pour les confitures ». Effectivement, et vous savez pourquoi? C’est le sucre qui fait des miracles car il s’agit d’un conservateur naturel quand il est présent à haute dose. Mais on ne peut pas parler de stérilisation à proprement dit. 🙂 La confiture n’a pas besoin d’être soumise à cette étape de stérilisation, le reste si. En tout cas, si vous ne voulez pas risquez de vous retrouver avec des pots qui tournent!

Confiture de fraises maison recette facile sans sterilisateur

Avant de stériliser, on remplit les bocaux!

Avant toute utilisation, veillez à bien laver vos bocaux et les plonger dans l’eau bouillante (avec couvercle et rondelles) durant quelques minutes. Ensuite, laissez-les sécher, sans les essuyer (retournez-les simplement sur un torchons bien propre). Les rondelles en caoutchouc et capsules doivent être changées à chaque stérilisation. Il convient également de vérifier que les bocaux ne sont pas ébréchés.

Viens ensuite l’étape du remplissage. Rien de bien compliqué là encore, il faut simplement veiller à :

  • Ne pas salir les bords des bocaux, la rondelle en caoutchouc ou le couvercle. Les essuyer au besoin.
  • Les remplir jusqu’à 2 cm du bord, et non complètement (certains bocaux ont un niveau à respecté d’indiqué gravé, c’est pratique)



HOP on stérilise! OK mais avec quoi?

Il y a plusieurs options! Le stérilisateur électrique, à gaz, une cocotte minute ou encore un grand faitout. Tout est possible!

Le stérilisateur électrique ou à gaz

Je n’ai jamais utilisé de stérilisateur électrique. Ma maman, quant à elle, a toujours utilisé un stérilisateur à « gaz ». Je mets des guillemets car même si traditionnellement ça se pose sur un réchaud, on peut aussi les utiliser sur des plaques vitrocéramiques (c’est ce que je fais, vérifiez la dimension avant achat). Ils ont l’avantage de disposer d’une colonne pour placer et fixer les bocaux de manière à ce qu’ils ne s’entrechoquent pas. On peut les trouver neufs ou d’occasion. Le mien, c’est de l’occasion!

Crédit photo : Guillouard

L’autocuiseur

Si vous avez un autocuiseur (cocotte minute) et des pots suffisamment petit pour rentrer dedans, vous pouvez également l’utiliser. Il vous faudra alors fermer le couvercle, portez à ébullition et à partir du début de la rotation de la soupape laisser cuire 2/3 du temps indiqué dans les recettes. Conseil : mettez bien un torchon entre les bocaux pour éviter qu’ils ne s’entrechoquent!

Ex. Pour la sauce tomate, le temps normal de stérilisation est de 45 minutes. Il sera de 30 minutes en cocotte minute.

Un faitout

Enfin, si vous n’avez rien de tout ça, une grande casserole fera très bien l’affaire! Là encore, disposez bien un torchon entre les bocaux et au fond de la casserole afin qu’ils ne s’entrechoquent pas! Si vous avez une grille, disposez-là au fond de la casserole pour poser les bocaux dessus.

Au four

Certains fours vapeurs ont aussi une fonction stérilisation à priori! Dans ce cas, vous référer à la notice du four. 😉

Et ensuite?

On oublie pas de placer la rondelles en caoutchouc ou les capsules sur le bocal avant de le fermer. On va complètement immerger les bocaux dans l’eau en les posant debout dans la casserole. L’eau doit recouvrir le couvercle également, d’au moins 3 cm d’eau. Rajoutez de l’eau durant la stérilisation au besoin. Attention : on évite de créer un choc thermique! Si vous avez fait cuire une sauce tomate (par exemple), elle sera mise en pot tout de suite à la fin de la cuisson. Les pots seront donc chauds et les mettre dans l’eau froide peut créer un choc thermique (et dans de rares cas, le bocal pourrait exploser ou fissurer). N’hésitez pas à disposer les bocaux dans une eau à température ambiante s’ils sont chauds!

Et maintenant, on laisse la magie opérer! 😉 Comme indiqué plus haut, le temps de stérilisation varie en fonction de l’aliment… Référez-vous aux recettes!

Une fois la stérilisation terminée, on fait quoi?

Idéalement, je vous conseille de laisser les bocaux refroidir dans l’eau et de les sortir une fois froids. Moins de risque de brûlure et ça évite encore une fois le choc thermique.

Si vous avez plusieurs « fournées » à faire, sortez-les avec précaution de l’eau et les disposer délicatement sur votre plan de travail. Les laisser refroidir avant de les stocker.

Comment vérifier que ma stérilisation a bien été réalisée?

Pour les bocaux, c’est simple comme bonjour!

  • Retourner les pots et vérifier qu’il n’y a pas de fuite.
  • Ouvrir le mécanisme (sans forcer et sans tirer sur le couvercle). Si le couvercle reste bien collé au bocal, la stérilisation a bien été menée.

Pour les pots avec couvercle FLIP, vérifier que l’indicateur est bien tourné vers l’intérieur du pot. Pour les bocaux avec capsule, vérifier que la capsule reste bien collée au bocal. Si cette étape n’est pas concluante, on remet en stérilisation (ou on consomme l’aliment dans la semaine, au choix!).

Conserve maison vérifier que la sterilisation a bien fonctionné

Maintenant, on stocke!

Une fois toutes les étapes réalisée, vos conserves et bocaux maison peuvent être stockées pour une durée de 12 mois. Cela dit, je vous conseille de les consommer dans les 6 mois, avant le démarrage de la prochaine saison. 😉 Pensez à bien étiqueter vos bocaux en indiquant ce que c’est (sait-on jamais!) et surtout : la date de fabrication!

Téléchargez vos étiquettes personnalisées

Étiqueter ses bocaux, c’est important! Comme on n’a pas tous des étiquettes à la maison, je vous en ai confectionné quelques unes! 😀 Pour les recevoir par e-mail, il vous suffit d’inscrire votre adresse e-mail dans le formulaire ci-dessous :

Commentaires (10)

  • Pauline

    Finalement après lecture, je vais plutôt opter pour plus d’organisation et faire tremper mes pois chiches la veille. Entre l’eau utilisée pour la stérilisation et les caoutchoucs à renouveler, la version trempagne la veille produit en fin de compte moins déchets. 🙂

    • Adeline

      Personnellement, je réutilise toujours l’eau de stérilisation pour faire mon ménage (ou tirer la chasse d’eau ^^). En ce qui concerne les caoutchoucs, tu as l’option couvercle flip si jamais hein. 😉 Cela dit, je comprends ton raisonnement! 🙂 Cette méthode est parfaite pour les personnes qui ont encore l’habitude d’acheter des conserves et qui sont rebutées par le trempage qui leur donne moins de flexibilité. C’est aussi dans ce but là que j’ai décidé de la partager, pour leur proposer une alternative « maison ». Au plaisir de discuter zéro déchet ensemble! 😉

  • Un petit coin de table

    Merci pour ces infos et tu as raison, merci à nos mamans adorées ❤️

  • Nadège

    Coucou, Il faudrait peu rajouter qu’il faut changer les joints et capsules à chaque fois.

    • Adeline

      Bonjour Nadège et merci pour ton commentaire! Je pensais l’avoir indiqué oups! L’article est modifié. 🙂

  • Marie

    Certains fours vapeurs grand public ont aussi une fonction stérilisation 🙂

  • Rose

    Merci pour ce super article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

x

Lost Password

quis, accumsan fringilla elit. Praesent lectus commodo felis Curabitur dictum